Je rêve d’un monde où il n’y aura plus besoin d’une journée de la femme.

 

photo-1546074177-bda3f3e3be1f

 

Je rêve d’un monde ou il n’y aura plus besoin d’une journée de la femme.

 Une journée dans l’année pour se rappeler que la souffrance et la violence continuent, que la domination se poursuit, que le patriarcat règne toujours en maitre. Une journée pour rendre hommage à celles à qui nous devons tout mais que l’histoire à volontairement effacé.  Ou sont les noms de rue, de place, les statues, les cérémonies, les mots parlants d’elles ?

Un chapitre dans un livre scolaire d’histoire vite balayé par une remise des Césars indécente.

Les phrases dénonciatrices crient sur les murs de nos villes mais les passant restent sourds, aveugles et muets. Rues de béton et d’hommes en rut . Jungle urbaine ou le féminin sauvage est ligoté.

Des manifestations féministes PACIFISTES ou les femmes sont gazées et maintenues au sol avec force juste parce qu’elles existent.

Des filles qui viennent te raconter comment elles se font briser mais qui continuent d’aimer leurs bourreaux parce qu’autour d’elles il n’y a pas d’autres modèles.

Des corps qui resistent encore et toujours pour simplement être et des âmes qui parfois voudraient fuir de leurs corps.

Des politiciens qui décident pour celles qui portent en elle la vie et la mort.

 Et nos sœurs, par centaines, dans les contrées lointaines, servant de bétail, d’esclaves, d’armes de guerre, de ventres, de marchandises.

Ne pas être trop belle, ne pas être trop femme, ne pas être trop heureuse surtout ne pas briller. Ne pas être trop libre, ne pas être trop forte, ne pas prendre trop de place, rester ou on nous met. Ne pas trop demander, ne pas trop s’exprimer, cacher notre impureté et puis s’agenouiller.

Alors non merci, je ne veux pas de vos fleurs,  je ne veux pas qu’on m’encense aujourd’hui et qu’on m’oublie demain.

La journée de la femme est là pour nous rappeler que même si nous progressons, le chemin est encore long, très long pour transformer la société. Elle existe pour que nos mémoires ne s’éteignent pas, afin que l’on célèbre celles qui ont tant lutté pour nous permettre de bénéficier des droits que nous avons aujourd’hui et surtout, surtout pour qu’on continue.

Alors Mesdames, s’il vous plait, prenons part, prenons place, chacune à notre niveau, avec nos possibilités, ne soyons pas amnésiques, ne nous détournons pas, n’attendons pas le 8 mars pour vivre à la hauteur de nos espérances.

Et vous Messieurs, s’il vous plait, soutenez-nous et questionnez-vous tout au long de l’année, vous qui n’êtes pas femme et qui ignorez tout ce que l’on vit, juste observez, écoutez, et croyez car nous avons aussi besoin de vous.

Il n’est pas nécéssaire d’être militant(e) activiste pour travailler à un monde plus juste ou les masculin et le féminin pourront s’allier et porter une ère nouvelle. C’est une question de conscience, d’éducation, de réflexion, de prise de position qui se manifeste dans chaque sphère de nos vies et ce au quotidien ;  notre couple, notre famille, notre boulot, nos groupes sociaux.  Le machisme opère a travers nos discours, nos regards, nos représentations, nos peurs, nos automatismes et vous aussi, Messieurs, en êtes les victimes. ( mais cela fera l’objet d’un autre article).

En cette journée de la femme je nous souhaite donc de ne rien lâcher, de continuer à faire du bruit autant que possible, de continuer à lire, à se réunir, à penser et à changer nous même ainsi que la société. Je nous souhaite d’être inspiré(e)s par les Grandes du passé et du présent, de ne pas baisser la garde, d’être attentives(fs), éveillé(es) et insurgé(e)s chaque jour que le ciel fait.

#j’emmerdelepatriarcat#

 

 

 

 

Lia Antonelli Cerqueira

Par respect pour mon travail, merci de citer la source de celui-ci si vous le partagez.

©Liaantonellicerqueira-2019 ©Mamaluareiki-2019

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s